Bienvenue

La ferristrunzite de Blaton.

Ecrit par Francis Hubert, photos et collection Michel Croisez.

 

Nous vous proposons des photos sur la ferristrunzite de blaton.

http://www.mindat.org/min-1500.html

Habituellement, elle se présente en plaquage. Nous avons quelques beaux spécimens où les cristaux ont eu la possibilité de se développer.

 

La ferristrunzite :

Fe3+Fe3+ 2 (PO4)2 (OH)3.5H2O,

Système triclinique

Classe 2/m, a = 10.01, b = 9.73, c = 7.33 Å

Dureté: 3,5 à 4

Poids spécifique: 3,1 Kg/dm3

La ferristrunzite est un minéral décrit pour la première fois en Belgique, Blaton est donc la Localité-Type(TL) pour cette espèce!

Ce phosphate de fer était connu de longue date sur les schistes et phtanites de ce gisement sous le nom de strunzite (Van Tassel, 1966). En effet, lors du creusement du canal ayant entamé les couches du Mont des Groseilliers, R.Van Tassel a fait une description complète des échantillons provenant de ce chantier. Lors des analyses effectuées, tant cristallographiques que chimiques, il dut constater que ces analyses ne correspondaient pas totalement aux résultats d’analyses d’autres gisements de strunzite : l’auteur avait remarqué que cette « strunzite » était dépourvue de manganèse et de fer ferreux.

En 1983, D.C.Peacor, P.J.Dunn et W.B.Simmons décrivent un nouveau minéral : la ferrostrunzite. En 1987, suite à une étude détaillée des échantillons de « strunzite » de Blaton, Peacor et al. décrivent une nouvelle espèce minérale : la ferristrunzite. La « strunzite » de Blaton fut donc rebaptisée en ferristrunzite !

Le nom se réfère principalement à la composition chimique et à la similitude avec la strunzite. La ferristrunzite est le phosphate de fer le plus fréquent à Blaton, elle se trouve sur les plans de stratifications et dans les diaclases des phtanites et schistes. Elle se présente généralement en fibres submillimétriques atteignant 0,5 mm , ainsi qu’en monocristaux en forme de petits bâtonnets souvent terminés (0,5 mm) et sous divers faciès :

_ agrégats sphériques très peu fournis

_ agrégats denses

_ rosettes fibroradiées de 0,1 à 2,5 mm

_ gerbes et touffes de cristaux de plusieurs centaines de microns à plusieurs millimètres

D’aspect soyeux, elle se présente sous les couleurs suivantes : blanche, jaunâtre, jaune grisâtre, beige, jaune paille, ocre, grisâtre.

La couleur peut cependant varier légèrement à l’intérieur d’un même agrégat. Des infiltrations tardives de solutions ferriques la colorent parfois en brun ou rouge.

La ferristrunzite est très fragile. Elle se développe généralement dans tous les sens là où les cavités sont plus larges, par contre, dans les espaces plutôt réduits, elle se présente uniquement en rosettes.

C’est le minéral le plus esthétique dans la paragenèse des minéraux de Blaton !

Minéraux associés : Béraunite, Whitmoréite, Phosphosidérite, Cacoxénite, Strengite.

 

 

 

 

 

 
© 2018 www.quatrem.be